Prestations de vieillesse

Âge ordinaire de la retraite

L’âge ordinaire de la retraite est de 65 ans pour les hommes et les femmes. Les montants accumulés des cotisations sont crédités à l’avoir de vieillesse personnel et peuvent être perçus comme capital et/ou rente. L’assuré PTC peut exiger qu’à l’âge de la retraite, les cotisations d’épargne soient versées jusqu’à la cessation de l’activité, mais au plus tard jusqu’à 70 ans révolus.

Retraite anticipée

Le droit à des prestations de vieillesse s’applique lorsque le rapport de travail est dissous après 58 ans révolus et que l’assuré n’a pas droit à des prestations d’invalidité de la caisse de pension. Si, après 58 ans révolus, l’assuré PTC reprend une activité lucrative dépendante ou indépendante ou qu’il est inscrit au chômage, il peut demander la fin de son contrat de prévoyance.

Si une personne assurée veut prendre une retraite anticipée (entre 58 et 65 ans), elle peut compenser la réduction de la rente à partir de 40 ans par des contributions annuelles de 5%, 10% ou 15% du salaire assuré. Le pourcentage souhaité pour l’année suivante doit être communiqué par écrit à la caisse de pension d’ici le 1er décembre de l’année précédente. Il est aussi possible de verser une contribution unique jusqu’au montant maximal possible pour le rachat d’une réduction de rente.

Retraite partielle

En cas de diminution du taux d’activité après 58 ans révolus, mais avant l’âge de la retraite, la personne assurée peut exiger de se voir verser une prestation de vieillesse partielle. Cette option ne peut être exercée qu’une fois.

Taux de conversion

Le taux de conversion permet de calculer la rente de vieillesse annuelle à partir de l’avoir de vieillesse au moment de la retraite. Le taux de conversion tient compte de la hausse de l’espérance de vie (LPP 2010, table des générations) ainsi que de la rémunération à vie de l’avoir de vieillesse des retraités.

La rente de vieillesse se calcule comme suit

  • L’avoir de vieillesse au moment de la retraite x le taux de conversion à l’âge de la retraite.
  • L’avoir de vieillesse réduit après une perception éventuelle de capital est à cet égard déterminant. La rente de vieillesse ainsi calculée est versée à vie.

Les taux de conversion sont définis comme suit:

Capital ou rente? Avantages et inconvénients

L’assuré peut percevoir l’avoir de vieillesse disponible au moment de la retraite en partie ou entièrement comme capital vieillesse. Le versement en capital doit être déclaré par écrit à l’administration au plus tard un mois au préalable et doit être co-signé par l’éventuel conjoint ou partenaire enregistré (déclaration pour le versement des prestations de vieillesse).

Versement de la rente

Avantages d’un versement de rente
  • La rente est versée à vie
  • Le budget peut être planifié clairement
  • Plus de gestion de fortune
  • Les prestations de survivants sont également assurées
Inconvénients d’un versement de rente
  • La rente n’est en principe pas indexée sur le renchérissement
  • Sans survivants ayant droit à des rentes, l’avoir de vieillesse non perçu reste dans la caisse de pension
  • En règle générale, imposable à 100%

Versement en capital

Avantages d’un versement en capital
  • Planification propre de la gestion de fortune
  • Le capital résiduel non utilisé est transmis aux héritiers
Inconvénients d’un versement en capital
  • Gestion de fortune et contrôle propres
  • Risques de pertes
  • Pas de revenus réguliers
  • Les éventuels rendements du capital sont soumis à l’impôt